Plus  de 230 équipes en PACA contribuent à la recherche sur le cancer, elles sont issues des centres d’excellence du territoire de Marseille à Nice.
Cliniciens ou chercheurs, spécialistes dans les domaines les plus diverses de la génétique aux sciences humaines et sociales, tous unissent leurs connaissances pour faire avancer la science au profit des patients.

Qu’est-ce que « le cancer » ?

C’est une maladie caractérisée par la prolifération incontrôlée de cellules, liée à un échappement aux mécanismes de régulation qui assure le développement harmonieux de notre organisme.  La recherche sur le cancer s’est donc notamment attachée à élucider ces processus de régulation (division, mort cellulaire…).

Les objectifs des chercheurs, en essayant de comprendre ces mécanismes, sont de: réduire la mortalité liée à ces maladies, faire reculer leur fréquence, améliorer la survie et la qualité de vie des patients grâce à des traitements plus efficaces et moins toxiques.

Ces phénomènes étant complexes, les équipes de la région PACA explorent différents champs de recherche complémentaires : biologie, recherche clinique, recherche translationnelle, génomique, sciences humaines et sociales, chimie, mathématiques, etc.
Pour mener à bien certains de leurs projets de recherche biomédicale, tester leurs hypothèses, valider le mode d’action ou l’efficacité de molécules, etc les équipes ont besoin d’avoir accès à des échantillons biologiques, constitués en collections et rassemblés au sein de tumorothèques.

Les tumorothèques

Les Tumorothèques, « bibliothèques » d’échantillons biologiques provenant de patients ou de personnes ayant une prédisposition à développer un cancer, sont utilisées dans le cadre de projets de recherche. Le Cancéropôle PACA a initié dès 2006 une action de coordination et de mutualisation des 3 tumorothèques institutionnelles régionales et ouvert un site web dédié (TV PACA). Pour mieux comprendre le rôle et l’enjeu de ces « banques de données », le Cancéropôle PACA a édité un document d’information et a réalisé un film documentaire.

Quelques exemples de projets de recherche sur des thématiques prioritaires en PACA

Les métastases cérébrales

Les métastases cérébrales représentent les tumeurs intra-crâniennes les plus fréquentes chez l’homme. Elles se retrouvent chez près de 25% des patients décédés de cancer. Leur traitement est un véritable enjeu thérapeutique pour les patients mais aussi en termes de santé publique. Le Cancéropôle PACA en a fait une de ses thématiques de recherche phare.

Les leucémies

Les leucémies sont des types de cancer qui touchent la moelle osseuse, plusieurs d’entre elles font l’objet d’intenses recherches par les équipes en PACA : les leucémies chez l’enfant, les lymphomes, la leucémie myéloïde chronique (LMC)… Certaines avancées scientifiques récentes sont très prometteuses comme c’est le cas dans le lymphome ou la LMC.

Le mélanome

Avec près de 90 000 nouveaux cas par an, les cancers de la peau sont les plus fréquents des cancers en France et détiennent le record de la plus forte augmentation depuis trente ans. Depuis plusieurs années, la recherche explore de nouvelles pistes pour traiter les formes agressives et avancées des mélanomes dans l’espoir de modifier le pronostic redoutable de ce cancer.