Cet équipement, co-financé par le Canceropôle PACA et le programme Interreg ALCOTRA FINNOVER, est le premier du genre sur le campus Valrose et permet d’analyser finalement la structure des métabolites.

L’inauguration s’est déroulée le 16 juillet 2019 en présence de Clara Ducord, Directrice du Canceropôle PACA, et de Jeanick Brisswalter, Vice-Président Recherche à l’Université Côte d’Azur.

Ce spectromètre de masse haute résolution, le premier du campus Valrose, va permettre d’analyser finement la structure des très nombreuses petites molécules – le «métabolome» – présentes dans les systèmes biologiques, qu’il s’agisse de cellules saines ou tumorales, de tissus, de fluides biologiques, d’organismes terrestres et marins entiers ou d’écosystèmes.




La recherche de nouvelles thérapies contre différentes formes de cancers passe par une étude fine du métabolisme cellulaire. Financé par le Canceropôle PACA, le nouvel équipement va permettre aux chercheurs de l’ICN, du C3M, de l’iBV, de l’IPMC et de l’IRCAN de constituer un corpus de données métabolomiques associées à des lignées cellulaires saines et tumorales.