Les nouvelles chances thérapeutiques
Comprendre et participer aux essais cliniques

 

Un essai clinique est une recherche réalisée en collaboration avec des participants volontaires, avec pour objectif d’améliorer les connaissances biologiques ou médicales. L’essai clinique peut porter sur un médicament, un dispositif médical, un dispositif de diagnostic, ou sur la méthodologie de leur utilisation. Le Canceropôle favorise la participation des patients aux essais cliniques, par l’information et la formation.

L’essai clinique est une étape de la recherche clinique, dont l’objectif est d’améliorer la prise en charge des patients touchés par le cancer en apportant de nouvelles perspectives thérapeutiques.

Pour débuter, un essai clinique doit avoir obtenu un avis favorable d’un Comité de protection des personnes (CPP) et une autorisation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM).

Pour en savoir plus sur les essais cliniques visant à évaluer les nouveaux traitements du cancer, rendez-vous sur le site de l’Institut national du cancer.

 

Pourquoi participer à un essai clinique ?

C’est la possibilité d’avoir accès à un traitement innovant avec un suivi adapté, bien avant sa commercialisation. Et plus généralement, c’est une contribution indispensable à la découverte de nouveaux traitements et de nouvelles stratégies qui pourront bénéficier à un grand nombre de personnes. Tous les progrès contre le cancer sont en effet passés par des essais menés avec rigueur, méthode et garants d’un niveau de preuve scientifique. Il reste cependant de multiples cas qui démontrent l’incertitude et l’insuffisance des thérapeutiques actuelles. Sur le chemin des avancées de la médecine, les essais cliniques sont l’étape incontournable.

 

Qui peut participer ?

Tout volontaire peut potentiellement être inclus dans un essai clinique. Mais il existe pour chaque essai des critères spécifiques d’inclusion. Ils permettent de sélectionner les participants de façon appropriée, pour ne pas les exposer à des risques excessifs s’ils réalisent l’essai. Vous pouvez donc être inclus si le statut de votre maladie, votre état de santé et les critères d’inclusion l’autorisent. Seul un médecin investigateur ou un attaché de recherche clinique est en mesure de vous confirmer votre accès à un essai clinique.

 

Les essais cliniques de phase précoce

Un essai clinique précoce (phase I ou II) correspond aux premières phases d’administration d’un nouveau médicament à l’Homme. Ces phases précoces visent à évaluer la tolérance et le devenir du médicament dans l’organisme, ainsi que les éventuels effets secondaires, afin de déterminer la dose recommandée (phase I), et l’efficacité de la molécule sur un effectif limité de patient (phase II).

Les études de phase précoce sont réalisées dans un nombre limité de centres, respectant les critères de qualité et de sécurité demandés par les autorités compétentes. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, il s’agit de l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille, le Centre Antoine Lacassagne, le Centre hospitalier universitaire de Nice et l’Institut Paoli-Calmettes.
Le centre d’essais précoces Enfants / Adultes de l’AP-HM  et le centre d’essais précoces Adulte de l’Institut Paoli-Calmettes font partie des 16 CLIP2 (Centres Labellisés INCa de phase précoce) en France. Ils bénéficient d’un soutien logistique et financier qui les hisse au plus haut niveau international de qualité dans la réalisation d’essais cliniques de phase précoce.

 

Trouver un essai clinique

Plusieurs centaines d’essais cliniques en cancérologie sont ouverts tous les ans dans les centres hospitaliers, CHU et Centres de lutte contre le cancer de Marseille et Nice.
L’essai clinique peut vous être proposé par votre médecin à tout moment de l’évolution de votre maladie.
Vous pouvez aussi trouver un essai clinique qui vous correspond.
Pour les essais de phase précoce, vous pouvez consulter les sites de l’AP-HM, de l’Institut Paoli-Calmettes, du Centre Antoine Lacassagne et du CHU de Nice.

Les essais cliniques ouverts en France sont recensés dans le registre de l’Institut national du cancer, vous trouverez également des données utiles sur le site international www.clinicaltrials.gov.

Pour simplifier votre information, le Canceropôle développe un outil de recherche dédié aux essais en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Il sera mis en ligne prochainement.

 

Les malades en parlent…

 

Les entreprises du médicament en parlent

 

 

« Le Canceropôle soutient la recherche et l’innovation au bénéfice des patients. Il agit aussi pour faciliter leur accès aux nouvelles chances thérapeutiques ».
Thierry Passeron, président de la Direction de la recherche clinique et de l’innovation (DRCI) du CHU de Nice, administrateur du Canceropôle Provence-Alpes-Côte d’Azur