La Fondation de France soutient la recherche dans le domaine des soins apportés aux personnes gravement malades ou en fin de vie, afin de fournir des données nouvelles validées permettant d’améliorer les pratiques. Elle souhaite contribuer à l’évolution du système de santé en diffusant les résultats de ces travaux, notamment auprès des décideurs. Elle sera particulièrement sensible aux recherches concernant les pratiques soignantes.

Cet AAP s’adresse aux équipes cliniques, médicales ou paramédicales, qui souhaitent mener des études sur leurs pratiques et les chercheurs de disciplines telles que la sociologie, la psychologie, la philosophie, l’anthropologie, la santé publique, l’épidémiologie, l’économie de la santé…
Les demandes faisant état d’une collaboration entre chercheurs et équipes cliniques seront privilégiées.

Attention, la Fondation de France n’acceptera qu’un seul dossier par équipe ou laboratoire de recherche.

La Fondation de France soutiendra des projets concernant :

  • la fin de vie ;
  • les soins palliatifs ;
  • l’accompagnement ;
  • la qualité de vie ;
  • la douleur ;
  • la souffrance des soignants.

Les projets concernant une maladie grave menaçant le pronostic vital seront prioritaires.

Les critères d’irrecevabilité : La Fondation de France ne soutient pas de projets de recherche sur l’éducation thérapeutique. Les projets de recherche fondamentale ne pourront pas être présentés dans le cadre de cet appel d’offres.

L’aide de la Fondation de France se traduit par :

  • des subventions à des équipes cliniques, médicales ou para-médicales, ou de recherche ;
  • des allocations de recherche permettant la préparation de mémoires de master 2 ou de thèses de doctorat.

Le porteur de projet principal doit obligatoirement être un permanent d’une structure de recherche française publique ou privée à but non lucratif.
Ces aides peuvent être pluriannuelles, d’une durée maximale de 3 ans. Elles peuvent notamment être destinées à l’accueil de chercheurs doctorants (financements pour 3 ans maximum) et/ou post-doctorants (financements pour 2 ans maximum).

Pour information, les subventions allouées peuvent varier de 20 000 à 120 000 €.
Un co-financement est nécessaire.

Date limite de soumission des dossiers : 2 septembre – 17h

Toutes les informations ici