Bénéficiant du soutien du Canceropôle Provence-Alpes-Côte d’Azur, Jean-Ehrland Ricci et Els Verhoeyen, chercheurs niçois du Centre Méditerranéen de Médecine Moléculaire (C3M – Inserm/UNS), ont généré un modèle de souris unique, mimant un lymphome T humain rare permettant ainsi de proposer une nouvelle thérapie pour cette maladie.  

Les résultats de ces recherches ont été publiés dans la prestigieuse revue scientifique américaine Cancer Cell (lien vers la publication).

Le Canceropôle Provence-Alpes-Côte d’Azur félicite les auteurs de ces recherches et prouve que via son action « Booster vos publications« , pour améliorer la visibilité de la recherche régionale en cancérologie en augmentant le facteur d’impact des publications, des résultats notables sont obtenus.